La Charte de l’association Moulin à paroles

« Ne doutez jamais qu’un petit groupe de personnes réfléchies et engagées puisse changer le monde. En fait, c’est toujours comme ça que cela s’est passé. » Margaret MEAD, Anthropologue, 1901-1978

Charte du Moulin à Paroles

Tout adhérent accueilli et intégré dans l’association est invité à prendre connaissance de la présente Charte et l’accepter. Elle définit la vision et les valeurs portées et partagées au sein du lieu, qui forment le socle régissant les relations entre les adhérents de l’association. L’association évolue dans un esprit de convivialité, de partage et de solidarité.

  1. Rappel des missions et finalités de l’association. La mission du Moulin à Paroles est de faire vivre le site de la Vallée de Civadoux en partageant des moments conviviaux. La solidarité, le soucis de la nature, la communication et le partage de savoirs-faire, de savoirs-être et d’expériences devant être au centre de toutes activités.
  1. Le Lieu : Le Moulin de Civadoux comprend :
  • L’accueil / bar
  • La salle à manger
  • La salle du four à pain
  • La cuisine
  • Les hébergements individuels Le tout pour partager des bons moments
  1. La vision de l’association : Vivre ensemble des relations interpersonnelles pour son développement personnel au plus près de la nature et en solidarité, à travers diverses formes de communication. Un lieu de vivre-ensemble où :
  • Chacun peut s’exprimer.
  • Chacun peut aider à l’expression des autres.
  • Chacun peut partager un savoir, savoir-faire, une expérience.
  • Chacun peut exprimer ses capacités créatrices.
  • Chacun est respecté dans ses croyances, ses pratiques et ses aspirations sans discrimination.
  • Chacun s’interdira tout acte à caractère raciste ou xénophobe
  • Chacun s’engage à la hauteur de ses envies et de ses capacités.

NOTA BENE ! Attention constante à : Fêter les réussites, les petits-pas, les belles choses !

  1. Les valeurs de l’association :
  • Une gestion horizontale fondée sur une gouvernance partagée démocratique.
  • Re-penser l’égalité et l’équité en mixité choisie.
  • Sortir de l’immobilisme par l’acte participatif, échapper au découragement par l’entraide, éviter la morosité ambiante en cultivant la légèreté.
  • Favoriser la solidarité, l’écologie, la simplicité volontaire, (le recyclage, le zéro déchet).
  • Éviter le gaspillage (énergie, eau, alimentaire), préférer le local, la monnaie locale, favoriser le troc, viser à l’autonomie et à la décroissance.
  • Mutualiser les outils, échanger les savoirs, savoirs-faire, les expériences.
  1. Lexique
  • Le Moulin à Paroles : Tout est dans la communication. CNV / accords toltèques Un lieu pour des échanges.
  • Les Alluchons : Pièce maîtresse du moulin, qui permet le rouage. Ils apportent l’eau au Moulin. Ils sont engagés activement dans la vie du Lieu.
  • Les ParlonZen : Ils sont adhérents de l’association. Ils peuvent participer, proposer et/ou mener des ateliers ou activités.
  • Le grain à moudre : L’ordre du jour des assemblées générales, extraordinaire, géniales
  • Le pain sur la planche : Il correspond au tableau des tâches quotidiennes (Rien d’imposé, tout proposé) et à la programmation -préparation-réalisation-rangement des différentes activités.
  • La mesure à grain : Elle est là pour nous rappeler l’objectif, passer la parole, et se relaxer.

En adhérant à l’association Moulin à Paroles, vous adhérez aux missions, visions et valeurs de la présente Charte.

Des moments partagés

Cela peut-être à maintes occasions !
Des ateliers créatifs, mosaïques de vaisselle cassée, chantiers participatifs,
Des trocs de fringues et troc de trop.
Des ateliers RdN (référenciel de naissance)
Concerts, OpérApéro/ApérOpéra
Yoga.
Découverte nature.
Des discussions sur Rien, par exemple. Ou même sur tout.
Des réunions pour « blablater » sur les alternatives pour qu’elles
deviennent la norme.
La fête !
Soupe aux cailloux,
Le festin de « Babette »
Tous les moyens sont bons pour se rassembler.
QUI ? De 7 à 77 ans et membre adhérent à l’association
« Moulin à Paroles »
Côté tunes
Les mains dans les poches, le moulin est proposé à la location pour la
journée ou demi-journée.
Des ateliers seront gratuits ou à prix libre et conscient.
Et parfois/selon, une participation aux frais engagés.

La cuisine partagée

Pour sortir du cadre de la restauration comme « l’avant », sortir de cette distinction purement commerciale et privilégier les échanges de savoir-faire.

Appel à toute personne amateu(trice) ou expérimenté(e) souhaitant se lancer dans cet événement «  Chef(fe) d’un jour », profiter de cette opportunité, apporter une dynamique aussi bien individuelle que collective, incarner le métier pour un jour incluant toutes les cordes que cela peut représenter (com, gestion et organisation).

Comment ? En adhérant à l’association « Moulin à Paroles ».

De manière occasionnelle.

En coordination avec Béatrice.

Convention entre Béa et l’initiateur(trice) du jour.

La « cuisine partagée » comprend évidemment la cuisine, l’accueil, la salle à manger, la terrasse, la salle du four à pain. Béa a l’excusivité du four à pain.

Pratiquement, être dans l’éthique du Civadoux. Productions inventives. Pour une alimentation saine et locale. Le ou la prestataire d’un jour gère les achats.

Aspect très important, la vaisselle est gérée.

Ce document est lu ensemble, discuté et « consenti» ou pas.

Au niveau de l’Agenda : Au minima 3 semaines avant.

Un dernier détail…

Côté tunes voir convention

Des lieux à partager et des habitats individuels

Vivre en toute simplicité, c’est un défi pour nous tous. Allez à l’essentiel. Le confinement est a été une « drôle » d’expérience, une opération-test.

En clair, un laboratoire expérimental du vivre ensemble en gestion participative axé sur l’environnement et la convivencia. Mise à disposition des chalets (dans la limite de leur disponibilité) à des personnes tentées par le projet pour un weekend, une semaine, un mois, un an.

Une convention est présentée à l’arrivée, contenant le règlement intérieur.

Il faut distinguer les membres de l’association « Moulin à paroles » : les Alluchons (alluchon : pièce maîtresse de rouage) et les vacanciers qui occupent les meublés de tourisme.

Côté hébergement, le « pressoir », 2 chalets de 2 personnes, 1 chalet de 2 ou 3 pers, et la chambre familiale. Soit maxi 15 pers.

Côté moulin, la salle du four à pain accueille une trentaine de convives, ouverte sur toute la largueur, elle est vraiment belle.

L’accueil et la salle à manger, dans l’ancien moulin, salle commune, est rustique et typique. Dessous l’accueil, la cave. Dessus la salle à manger, la chambre familiale. Derrière la cuisine, la cave, dessus l’ancien pressoir… Je vous sens déjà perdu.

Ces lieux sont des lieux communs au collectif d’habitats.

La cuisine au moulin est partagée. Un projet de cuisine extérieur se met en place (printemps 2021)

Ceci est un appel à toutes personnes souhaitant expérimenter un mode de vie dont le mot-clé serait « PEU », arrêter le si confortable « chacun pour soi », penser global et agir local. Car nous allons vivre avec moins, parce que ce sera là une nécessité.

L’après…

Il s’agit de préfigurer l’après.
Le désir de donner vie à une perspective nous maintient dans un équilibre entre l’utopie, la collapsologie et la théorie du complot.
Le moment est propice à la réflexion et plus profonde même, la prise de conscience.
Toujours dans l’esprit du « civadoux » nous avons repensé l’activité, à titre expérimental pour ces années pas comme les autres..
C’est une combinaison de trois concepts :

La cuisine partagée
L’idée de partager la cuisine à l’occasion d’un évènement genre
« Chef(fe) d’un jour »
Ceci est un appel à toutes personnes amateur(trice) ou expérimenté(e)s, ayant le désir de créer cette journée sympathique et de profiter de cette opportunité. En coordination avec Béatrice (deux casquettes aujourd’hui) qui a l’usufruit du four à pain.

Des moments partagés
Cela va de concert avec l’idée de rassembler, d’échanger. (2ème activité).
Autour d’un atelier, d’un débat, d’un apéro.
Initié par vous, pourquoi pas !?
En un lieu authentique, convivial et partagé,
Une soirée, un weekend, un séjour.


Des lieux partagés et des habitats individuels
Le dernier volet concerne les hébergements et les pièces communes.
L’idée d’un lieu où l’on pourrait expérimenter « Le vivre Ensemble »
en d’autre termes, collectif d’habitats expérimental, sur un weekend, une semaine, un mois.
Ceci est un appel à toutes personnes souhaitant expérimenter un mode de vie dont le mot-clé serait PEU, arrêter le si confortable « chacun pour soi », penser global et agir local. Car nous allons vivre avec moins parce que ce sera là une nécessité.


Tentez cette compilation et amorcez la transition pour l’après.
Au plaisir.
Portez-vous bien !

On lâchera pas !

Reprendre l’activité ?
Oui mais non !
« Relancer l’économie » nous disent-ils !
Nous réagissons : « repenser l’économie (et la politique)
Remettre de l’ordre sans le pouvoir ! »
Pour entreprendre ce gros chantier et amorcer la transition, il nous faut avant toute chose, prendre soin de nous et des autres. C’est en pleine conscience (du vivant) que nous pourrons opérer à cette conversion.
Aussi, nous nous devons d’être rebelles. Le niveau sur l’échelle de la résistance est relatif. Le changement vers de vrais valeurs ne viendra pas du haut. R’éveillons nous ! Si j’ai mal aux pieds, ce n’est pas forcément les chaussures qu’il faut remettre en cause, mais peut-être la façon de marcher.
Et aussi essentiel, se dé-formater, ré-inventer et exprimer nos capacités créatrices.
Civadoux m’était conté, 40 années, 40 saisons, 160 épisodes.
Maintenir ce petit paradis en vie, voilà notre mission.
Vouer ce lieu au vivre ensemble, à la solidarité citoyenne. Sortir de l’immobilisme par l’acte participatif, échapper au découragement par l’entraide, éviter la morosité ambiante en cultivant la légèreté.
Se nourrir et se soigner de ce que la nature nous offre. La connaissance de la nature est essentielle, afin de pouvoir assurer notre survie.
Favoriser ses échanges de savoir-faire, défendre la production locale, favoriser le troc, mutualiser les outils.
Pour se faire, une association est créer. « Moulin à paroles ».
Cette association permet aux adhérents…..

« Tenir bon face au changement et se comporter comme des esprits libres en présence du destin est une force imbattables » Helen Keller

horaires juillet/août

Le moulin sera ouvert tous les jours, parfois uniquement à emporter, comme le lundi midi, et sur résa pour groupe. Le dimanche soir, ce sera apéro-dinatoire.

A l’improviste, cela peut-être plateau de charcuterie/fromage ou pâtés végétaux.

De dernière minute, tenter votre chance !

Petit rappel : vente à emporter ou à consommer sur place.

Service participatif : les boissons au bar, les gargamelles au four.

OUVERT / OFF

ON : Le Moulin de CIVADOUX « tourne » de façon saisonnière.

OFF : du signe de la Balance à l’équinoxe de printemps

Toutefois, nos quartiers d’hiver s’animent à vous préparer une « belle-bonne » vitrine

destinée pour la vente à emporter sur commande uniquement :

Des TARTINADES pour les apéro dînatoires – possible avec le pain maison cuit au four à bois, tantôt aux lentilles, pois chiches, haricots blancs, haricots rouges, carottes et raisins secs, céleri et ail noir de Billom.

THE GATEAU , gâteau aux noisettes. Energétique, nutritif, économique, subliminal et addictif

Et aussi Le CRAMICK , brioche au sucre perlé du nord.

Mais encore le PAIN/CAKE LENTILLES

Une dernière prestation :

Cuisson au four à pain / vos tripes du dimanche / économique

/ le gâteau d’anniversaire / pratique

PASSEZ COMMANDE au 04 73 96 81 94

Sur beatrice.domarle@gmail.com

Mais encore au 06/28/84/13/33

1 2
-->